Comprendre le concept
de forêt comestible

Photo : Marlène Huet
Texte & collaboration : La Jeune Rue

Stories

"

On ne revient pas à ce qui se faisait avant. On anticipe ce qui se fera demain

"


Perrine et Charles Hervé-Gruyer,
fondateurs de la Ferme du Bec-Hellouin

Une pure pastorale. Un jardin au cœur d’une forêt. Un ensemble d’écosystèmes sur seulement 5000m 2. Avant de lancer cette ferme idyllique, Perrine et Charles Hervé-Guyer n’avaient, pour ainsi dire, jamais mis la main à la terre. Ils entendaient simplement cultiver leur jardin, pour nourrir la famille. En moins de dix ans, ils ont ainsi fait de leur domaine normand le porte-étendard de la permaculture (l’expression née de la contraction de « permanent » et « agriculture »).

La Ferme biologique du Bec-Hellouin est une ferme expérimentale fonctionnant selon les principes de la permaculture, une approche novatrice encore peu connue en France. L’application des concepts de la permaculture à l’agriculture vise à créer un « paysage comestible » harmonieux, autonome et durable, inspiré du fonctionnement des écosystèmes naturels.

Quelque huit cents variétés de fruits, de légumes ou d’herbes — de chez nous mais aussi de différentes régions du monde : gojis, goumis, amélanchiers, ragouminiers, feijoas, kiwis, aronia, mayberries, amandiers, arbousiers, argousiers, plaqueminiers, genièvres, mûres japonaises — sont cultivées ici, sans intrants, sans mécanisation, sans pétrole. Là où certains tentent de dominer la nature, Perrine et Charles entendent simplement rester à son écoute. Apprendre d’elle, maîtriser ses modes de fonctionnement.